E-logistique : le challenge du dernier kilomètre

e-logistique
Rate this post

Le premier confinement en mars 2020 a changé les habitudes de consommation de nombreux Français. Ceux jusqu’alors réticents à commander sur Internet ont dû sauter le pas. Cela a accéléré le développement du e-commerce. Aujourd’hui, les consommateurs souhaitent des produits de qualité, à bas prix et livrés dès le lendemain chez eux. Il y a donc un gros enjeu en e-logistique, il s’agit du dernier kilomètre. Alors qu’est-ce que c’est et qu’elles sont les défis. 

1. Qu’est-ce que le dernier kilomètre en e-logistique ? 

En e-logistique, le dernier kilomètre commence lorsque le livreur récupère le colis au centre  de tri, le met dans son camion de livraison et va le déposer directement chez vous ou dans un point relais. Mais, cela ne concerne pas que les sites de vente en ligne. Les restaurateurs, les pharmacies et bien d’autres sont aussi concernés. Toutes les entreprises qui doivent livrer des produits à leurs consommateurs finaux. Dans la chaîne logistique, il s’agit d’un des postes les plus coûteux pour une entreprise et celui qui a un impact important sur la satisfaction client. Il faut donc relever de nouveaux défis.

2. Les défis du dernier kilomètre

En e-logistique, cette partie nécessite de nombreuses personnes, de nombreux véhicules et une très bonne organisation puisque chaque produit est géré individuellement et que les délais de livraison sont toujours plus courts. Le numéro 1 mondial du e-commerce a changé la donne. Les consommateurs s’attendent tous à recevoir leur commande le lendemain voire le jour même et si possible gratuitement. La gestion du dernier kilomètre impacte bien la satisfaction client car si la livraison se passe mal, l’internaute passera sa prochaine commande chez un concurrent et aura une mauvaise image de la marque. Il souhaite aussi pouvoir suivre l’avancée de sa commande quasiment en temps réel. 

L’autre défi majeur de ce secteur est l’impact écologique de ce poste. Les livraisons engendrent d’avoir de nombreux véhicules qui effectuent de nombreux arrêts parfois inutiles car la personne n’est pas là. Pour améliorer ce problème, les entreprises de logistique e-commerce utilisent de plus en plus des véhicules à énergie verte, ils envoient un mail ou un sms au client pour l’informer de la livraison et lui laisser la possibilité de programmer la venue du livreur. Il y a aussi la mutualisation des commandes, c’est-à-dire que toutes les livraisons qui doivent se faire dans le même secteur pour différentes entreprises sont centralisées dans un seul camion pour réduire les coûts et être plus éco-responsable.

Le dernier kilomètre est donc un enjeu majeur de la e-logistique en 2021.